Annie Jisun BAE, « Genre et réécriture de l’histoire. Témoignages, langues, autobiographie à plusieurs voix »

annie-jisun-bae« Genre et réécriture de l’histoire. Témoignages, langues, autobiographie à plusieurs voix »
Par Annie Jisun BAE
L’Harmattan, septembre 2016, 324 pages


Le mot de l’éditeur

Cet ouvrage montre les conditions d’élaboration et de production des langues et écritures qui relient une mémoire subjective à une mémoire collective, en réécrivant l’histoire par-delà les violences, les dénis, les refoulements et les censures. L’auteur analyse L’histoire qu’on réécrit avec la mémoire, centrée sur les « femmes de réconfort », survivantes de l’esclavage sexuel en Corée du Sud pendant l’occupation japonaise, et s’intéresse ensuite au texte autobiographique de Theresa Hak Kyung Cha, Dictée, dans lequel elle construit une autre histoire de la Corée du Sud à partir de son histoire familiale.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *