Parution: Les Cahiers de Corée, Vivre ailleurs

cahiersdecoree-vivreailleursLes Cahiers de Corée, Vivre ailleurs
Sous la direction de Benjamin Joinau et Yves Millet
L’Atelier des Cahiers, septembre 2016, 288 pages

Pour fêter les 10 années de l’Atelier des Cahiers en tant qu’éditeur français et dans le cadre de l’année France-Corée 2015-2016, dont notre programme éditorial a été labellisé dans le programme officiel, nous publions deux volumes spéciaux des Cahiers de Corée. Ce premier volume a pour thème : le vivre ailleurs, France-Corée.
Le sommaire est constitué de différentes contributions témoignant des relations entre nos deux pays. Qu’il s’agisse de francophones vivant en Corée ou de Coréens vivant en France, le vivre ailleurs est une expérience de vie, qu’elle soit brève ou prolongée, difficile ou enthousiaste, qui génère des images ou des textes de nature très variée. Dans un esprit d’ouverture, nous souhaitons rendre compte de cet éclectisme en publiant aussi bien des extraits de journaux anciens ou contemporains, des traductions inédites, des poèmes, des dessins, des photos, des peintures ou des médias mixtes.

Missionnaires            Préludes
Pierre Ory             Marie-Antoinette Sontag
Alexandre Jollien        « Les blessures exigeaient un pas de plus »
Jean-Louis Poitevin        Le perdu
Kim Hyun-ja            Poètes de l’ailleurs I
Christophe Gaudin        Reine sous verre : la Corée souveraine
Yim Eun-sil            D’un ailleurs l’autre – entretien
Hervé Péjaudier            Le voyage des esprits
Alain Delissen            Tentative de restitution d’un voyage à P.
Benjamin Joinau        Poèmes d’une autre langue
Valérie Gelézeau        Le terrain ou les hasards du « vivre-ailleurs »
Élisabeth Chabanol        Gongju, Gyeongju, Séoul, Kaesŏng
Claire Rado            Portraits croisés
Yann Kerloc’h            Vivre l’ailleurs
Deborah Savadge        Loin pourtant
François Morelli        Aller simple vers l’ailleurs
Simon  Kim            Le poème de la traduction
Keum Suk Gendry-Kim        L’amie
Élodie Dornand de Rouville        En Corée, je suis la femme de monsieur Oh


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *