Bilan: 5e Congrès Asie et Pacifique 2015

Un bilan très positif

Le 5e Congrès Asie et Pacifique 2015 s’est tenu à l’Inalco les 9, 10 et 11 septembre dernier. Ses trois objectifs principaux ont été atteints.

Il se voulait ouvert à l’ensemble de la communauté : il a rassemblé près de 500 intervenants, répartis dans 150 ateliers thématiques. En tout, avec le public, 800 personnes y ont participé. Il devait avoir un rayonnement international et attirer des chercheurs étrangers. L’internationalisation des recherches françaises est l’un des deux axes de travail prioritaires du GIS. Dans cette objectif, le programme incluait 8 conférences plénières de personnalités scientifiques étrangères invitées. Résultat : quelques 130 chercheurs étrangers ont fréquenté le colloque, avec notamment une vingtaine de sessions d’ateliers en anglais. Enfin, le congrès devait laisser une large part aux doctorants et post-doctorants. Les actions en faveur des jeunes chercheurs constituent l’autre axe de travail prioritaire du GIS. Grâce à une diffusion ciblée et des tarifs attractifs, le congrès a accueilli près de 200 intervenants doctorants ou jeunes docteurs. Dans le public, les jeunes chercheurs étaient encore plus nombreux, puisqu’ils constituaient plus de 60 % des effectifs.

Fort de ce succès, le GIS envisage d’organiser la prochaine édition en 2017, cette fois-ci à une échelle européenne.

A lire :
Interview de Jean-François Huchet, directeur adjoint du GIS Asie, par Anne Garrigue (www.lepetitjournal.com/singapour) mercredi 16 septembre 2015

Source : Lettre d’octobre 2015 de Réseau Asie & Pacifique


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *