Prolongation de l’appel à candidature de l’atelier français/coréen jusqu’au 8 juillet 2015

 

Le parcours professionnel d’un traducteur littéraire est rarement conventionnel. Les chemins les plus divers conduisent à ce métier en tension entre artisanat linguistique et création littéraire. L’Association ATLAS, qui possède une  riche expérience en matière de formation continue et de soutien à la traduction littéraire, organise au Collège International des Traducteurs Littéraires (CITL, Arles) des ateliers de professionnalisation. La  Fabrique des traducteurs existe depuis 2010 et nous avons réalisé depuis 17 ateliers dans une douzaine de langues.

Prochainement aura lieu le premier atelier français//coréen. Il  se déroulera du mardi 1er septembre au mercredi 11 novembre 2015. Il aura lieu grâce au soutien financier du KLTI (Korean Literature Translation Institute), de l’Institut Français, du Ministère de la Culture français (DGLFLF), de la SOFIA,  et de nos partenaires territoriaux (conseil régional PACA, Ville d’Arles, CG13).

Les traducteurs et traductrices concernés (en début de carrière) sont invités à déposer leur candidature jusqu’au 8 juillet 2015.

Les candidats à ce programme seront porteurs d’un projet personnel de traduction : ils devront choisir un projet pour lequel les droits sont libres, mais il n’est pas obligatoire d’être muni d’un contrat d’édition. C’est sur la pertinence de ce projet et sur des critères qualitatifs de traduction que seront choisis les participants.

Chaque participant-e recevra une bourse  de 2500 euros. Le voyage est pris en charge par le programme.

Pour chaque atelier, 3 traducteurs traduisant du coréen vers le français travaillent avec 3 traduisant dans l’autre sens. Les participants bénéficient d’un triple tutorat :

  • Un tutorat “vertical” : grâce à la présence conjointe de trois traducteurs expérimentés traduisant dans les deux sens, qui encadrent les travaux. 3 trinômes de traducteurs-tuteurs se relaient dans l’accompagnement des projets.
  • Un tutorat “horizontal” : Les traducteurs débutants travaillent aussi en binôme. Chacun bénéficie ainsi de la compétence  d’un locuteur naturel, ce qui est un enrichissement mutuel décisif.
  • Une intégration professionnelle dans les milieux éditoriaux : des rencontres avec des professionnels du livre sont organisées pour chaque atelier : auteurs, éditeurs, directeurs de collection, associations de traducteurs, responsables de revues, opérateurs institutionnels…

Les textes traduits au cours de l’atelier feront l’objet de deux lectures publiques. Ces présentations sont précédées d’un travail de mise en voix, encadré par un professionnel de la scène. Une anthologie bilingue présentant des extraits de ces textes est publiée.

L’appel à candidature est en ligne sur le site et sur le blog : www.atlas-citl.org

Pour toute question et information complémentaire et/ou pour adresser les dossiers, merci de contacter Caroline Roussel : caroline.roussel@atlas-citl.org

 

Form FDT traducteur français

Form FDT traducteur coréen


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search