Appel à contributions : Panel : Espace public et bien public : Reconfiguration des articulations du pouvoir au niveau local en Asie orientale, 24 février 2015

Dans le cadre du 5e congrès Asie et Pacifique : http://congresasie2015.sciencesconf.org/

Espace public et bien public : Reconfiguration des articulations du pouvoir au niveau local en Asie orientale
De nombreux Etats d’Asie orientale connaissent des processus de transformations sociales, économiques et politiques accélérés dans un contexte régional marqué par un ancrage à la mondialisation croissant, et par la recomposition des modes d’exercice du pouvoir politique du fait de réformes politiques et économiques impulsées par les Etats eux-mêmes, en particulier dans les Etats socialistes ou au passé socialiste (Chine, Vietnam) et dans les Etats autoritaires ou ayant connu une libéralisation politique récente (Taiwan, Singapour, Thaïlande, Malaisie, Corée du Sud). Comment appréhender les échanges politiques et normatifs entre institutions et individus dans l’espace public de ces pays aujourd’hui, à la fois sur le plan spatial et social ? Quelles nouvelles formes de biopouvoir (Foucault) ou de biolégitimité (Fassin) tendent à reconfigurer les interactions entre pouvoirs publics et population ?

Notre atelier propose de questionner tout d’abord les dispositifs d’encadrement de la population par les institutions politico-administratives en Asie orientale, par la production de discours par exemple, mais aussi la mise en place d’une forme d’attention au bien-être de leurs populations, manifestée dans un grand nombre de politiques ou de pratiques d’encadrement au niveau local : aide sociale, actions socio-culturelles, contrôle des migrations, politiques de rénovation urbaine, au nom du « confort » (Laurans, 2005) et de l’intérêt public. Il s’agira d’étudier les espaces – géographiques et sociaux – dans lesquels ces politiques s’appliquent et enfin les réactions des « gens ordinaires » pour incorporer, commenter, mais aussi pour résister ou échapper aux attentes des autorités politiques.
L’atelier sera centré sur l’échelon local au niveau duquel se manifeste cet effet modernisateur, compassionnel (Fassin, 2006), normalisant et encadrant des autorités publiques ; il sera ainsi l’occasion de questionner la notion d’espace public et de sens du bien public à partir d’études de cas précises dans les sociétés d’Asie orientale, voire de comparaisons comme autour de la thématique des régimes socialistes-autoritaires.

Axes de réflexion :
– politiques locales de gestion de la population et réceptions habitantes
– rôle des acteurs de la gestion politique locale ou de la vie institutionnelle et communautaire locale dans la production de normes partagées
– superpositions des discours officiels et des discours contestataires ou subversifs dans l’espace public
– politiques d’aménagement d’équipements publics et pratiques dans les espaces publics et partagés : quelle production d’arts de faire (De Certeau, 1980) ?

Date limite : 24 février. Contacts : Judith Audin (EHESS) judith.audin@ehess.fr et Léo Kloeckner (Paris I) leo.kloeckner@gmail.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search