Ouvrage : Stéphane Couralet, La personne collective en coréen : wuli, ‘nous’

 

couralet

 

La personne collective en coréen : wuli, ‘nous’

 Stéphane Couralet

Edition Lambert-Lucas, 2014

Alors que l’intérêt du public pour la Corée est chaque jour plus manifeste, les études de la langue coréenne sont quasi inexistantes en France. Le cas de wuli, ‘nous’, en est une illustration exemplaire. Cette marque indexicale de la personne nationale n’a été considérée jusqu’à ce jour que dans une perspective anthropologique ou sociologique sur des bases linguistiques incertaines ne permettant que des interprétations hasardeuses. Partant de l’étude de 30 000 collocations discursives, le présent ouvrage est la première grammaire de wuli fondée sur l’usage des Coréens. L’auteur montre que cet usage repose sur deux grandes matrices syntaxico-sémantiques selon que le cotexte d’emploi est verbal ou nominal. Mais le traitement de ce corpus de masse permet aussi de mettre au jour d’autres significations dont l’usager coréen natif n’a pas conscience. Les résultats de cette description intéressent également la linguistique générale et la typologie des langues en apportant un nouvel éclairage sur les catégories de la personne et du nombre.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.