Valérie GELÉZEAU, Suzanne PEYRARD, SON Youna, « Une conversation qui se poursuit avec les géographes spécialistes de Séoul »

Nous avons le plaisir d’annoncer la finalisation (ou la continuation ?) du projet « Séoul mégapole », initié grâce au soutien du RESCOR pour le développement des ressources et matériaux pédagogiques en ligne pour les études coréennes.

Ce projet visait à offrir aux étudiants et aux enseignants d’études coréennes de la matière dans une des disciplines des sciences humaines et sociales où les sources secondaires font le plus cruellement défaut : la géographie. Il a naturellement porté sur un des thèmes d’études spécialisés de Valérie Gelézeau, la porteuse de projet : les questions urbaines et la ville de Séoul – questions, de surcroît, particulièrement importante dans la Corée du Sud contemporaine.

Le projet s’est déroulé en deux phases.

Une première phase en 2017-2018 a consisté dans la mise en ligne, en sept parties, de l’intégralité des 50 planches de cartes et graphiques et des textes de l’ouvrage Atlas de Séoul (V. Gelézeau, Autrement, 2011, 88 p.).

Cette phase donne donc accès à une monographie intégrale sur Séoul, métropole asiatique devenue en quelques décennies pivot de l’Asie émergente. L’ouvrage analyse la place et les fonctions de la capitale sud-coréenne dans le réseau des très grandes villes mondiales, tout en s’interrogeant sur la géostratégie d’une mégapole du futur.

Séoul présente les caractéristiques des capitales des puissances émergentes : innovation, explosion démographique, économique et culturelle (face aux plus « anciennes » métropoles d’Asie que sont Shanghai, Hong Kong ou Tokyo). Capitale d’un pays divisé, à la tête d’une région urbaine de 25 millions d’habitants, Séoul occupe une place géopolitique stratégique : avant-poste de l’Occident face à la Chine, la Corée du Nord et la Russie, en lieu et place d’un Japon en crise. Elle est aussi un foyer culturel (le hallyu, « vague (sud-)coréenne ») qui domine et rayonne dans l’Orient au sens large : cinéma, TV, musique, pop culture…

Les sept parties mises en ligne de cette monographie présentent donc une grande variété de paysages de Séoul, en cartes et en photos, nourri d’un regard imprégné d’arpentages et d’expériences directes de cette grande ville mondiale que V. Gelézeau parcourt depuis la fin des années 1980 : les « mégaplexes », grands ensembles résidentiels de plusieurs milliers de logements ; les quartiers d’affaires (CBD) et l’industrie de pointe ; les grands hôtels internationaux (un fait culturel majeur en Asie) ; les marchés, grands magasins et espaces commerciaux ; les communautés étrangères (Français, Chinois, Américains) ; les aménagements innovants le long du Han ; le tourisme, de stations balnéaires, de ski, ou le golf ; ses fractures, la pauvreté, les SDF… Les photographies illustrant le texte sont des photographie de l’artiste Cathy Rémy, directrice photo adjointe de M le magazine du Monde, qui apporte son regard d’artiste à ces paysages multiformes de Séoul, dans une collection pleine d’humanité et de grâce.

La deuxième phase, qui s’est appuyé d’abord sur le séminaire de V. Gelézeau à l’EHESS 2018-2019 (Géographie culturelle de la Corée), a d’abord consisté à faire une relecture critique de l’ouvrage d’origine, tout en intégrant de nouvelles références bibliographiques. Il a ainsi permis la sélection et l’actualisation de huit planches (cartes ou graphiques) de l’atlas, presque 10 ans s’étant écoulées depuis sa parution. Cette phase s’est déroulée de l’automne 2018 à l’automne 2020. La mise à jour des cartes a été réalisée par la cartographe de l’ouvrage d’origine, Claire Levasseur. Les commentaires ont été ajoutés par Suzanne Peyrard et Son Youna , doctorantes du Centre de recherches sur la Corée de l’EHESS, au sein du laboratoire Chine, Corée, Japon (UMR 8173 CNRS-EHESS-Université de Paris).

Leur travail a nécessité de croiser plusieurs sources statistiques comme celles du World Urbanization Prospects (produites par le département des Affaires économiques et sociales des Nations Unies), du Seoul Statistical Yearbook ou encore les données mises directement en ligne par le gouvernement métropolitain de la ville de Séoul (http://opengov.seoul.go.kr/stat). Par ailleurs, la mise en cohérence des données de 2010 avec celles de 2020 a représenté un véritable défi car les catégories statistiques et les échelles recensées ont évolué : trouver les données correspondant à la même échelle d’analyse entre 2010 et 2020 s’est transformé en véritable travail d’investigation.

Enfin, les cartes et graphiques sélectionnés pour être mis à jour sont ceux qui étaient le plus susceptibles d’avoir changé. Dans l’ensemble, les grandes tendances démographiques et urbaines qui se dessinaient en 2010, s’affirment avec les chiffres de 2020. Cette actualisation ne révèle donc pas de changements drastiques sur le fond mais incite, au travers des commentaires, à voir de nouvelles tendances et perspectives.

Ce projet a vocation à se poursuivre, avec la mise à jour régulière de différentes planches de l’ouvrage original, voire la création de nouvelles pages. En effet, les réalités géographiques ne cessent d’évoluer : la fabrique de la ville se poursuit, du béton aux liens sociaux.

Et, avec les transformations urbaines de Séoul, mégapole qui nous fascine, se poursuit notre conversation avec les géographes spécialistes de la Corée à l’EHESS et au RESCOR.

Valérie Gelézeau, directrice d’études à l’EHESS, laboratoire Chine, Corée, Japon UMR8173 CNRS-EHESS-Université de Paris

Suzanne Peyrard, doctorante du laboratoire Chine, Corée, Japon UMR8173 CNRS-EHESS-Université de Paris

Son Youna, doctorante du laboratoire Chine, Corée, Japon UMR8173 CNRS-EHESS-Université de Paris

 

Les mises à jour de l’Atlas de Séoul (Valérie Gelézeau, Claire Levasseur, Editions Autrement, 2011) sont maintenant disponibles au format PDF sur le site du Rescor :

Billet 1 : Évolution de la croissance démographique de Séoul

Billet 2 : Évolution du classement démographique de Séoul

Billet 3 : L’industrie à Séoul en 2009 et en 2017

Billet 4 : Le métro de Séoul

Billet 5 : L’emprise des appartements à Séoul

Billet 6 : Dynamiques continues du hallyu : Séoul et la Corée du Sud en Asie


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search