Bouddhisme coréen à l’EPHE

En 2020, la Section d’études religieuses (5e section) de l’École Pratique des Hautes Études (EPHE) a ouvert une direction d’études cumulante sur un poste de « bouddhisme coréen », pour la première fois de son histoire.

Elle renoue en cela avec une tradition d’enseignement et de recherche sur les religions de la Corée (incluse dans les « Religions de l’Extrême-Orient »), inaugurée en 1948 par Charles Haguenauer (1896-1976) et dont le dernier séminaire en date, à notre connaissance, fut le séminaire d’Alexandre Guillemoz sur le « chamanisme coréen » (jusqu’en 1994). L’EPHE se positionne ainsi en France et en Europe comme un établissement pionnier d’enseignement et de recherche sur le bouddhisme coréen, discipline rare. La 5e section de l’EPHE peut ainsi s’enorgueillir de proposer un ensemble de formations sur le bouddhisme parmi les plus complètes et diversifiées en Europe dans un même établissement d’enseignement supérieur et dans une perspective respectueuse de la laïcité.

Yannick Bruneton, professeur à l’Université de Paris et responsable du RESCOR, a été élu sur le poste « bouddhisme coréen » en septembre 2020. La formation en « bouddhisme coréen » comporte un séminaire de recherche (2 heures hebdomadaires) ainsi qu’une initiation au hanmun (chinois classique en Corée, 1 heure hebdomadaire) à travers des textes bouddhiques ou liés au bouddhisme. La formation débutera à la mi-novembre 2020. Les personnes intéressées doivent contacter le responsable de l’enseignement (yannick.bruneton@epehe.sorbonne.fr) car celui-ci est prévu en distanciel tant que l’impose le contexte sanitaire.

L’équipe du RESCOR


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search