Article : Korea Global : diplomatie globale d’une puissance moyenne, par Antoine Bondaz

 

 

Alors que la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye vient de réaliser son premier voyage officiel en France, la politique étrangère de la République de Corée (Corée du Sud) est trop souvent associée exclusivement à la seule politique intercoréenne et aux questions de sécurité traditionnelle. La Corée du Sud, puissance moyenne, a adopté progressivement une diplomatie protéiforme et globale au service de son intérêt national, cherchant à diversifier ses partenaires diplomatiques sans rester confinée aux questions de sécurité dans la péninsule coréenne, bien que celles-ci demeurent la priorité. Sous le mandat du président Lee Myung-bak (LMB) de 2008 à 2013, le pays a poursuivi une diplomatie proactive qualifiée de « Global Korea » cherchant à faire de la Corée du Sud une puissance moyenne responsable et indispensable à la communauté internationale.

 

Au cours de son analyse, Antoine Bondaz traite notamment du statut de puissance moyenne de la Corée du Sud, dresse un panorama de sa diplomatie régionale avec un focus sur ses contentieux bilatéraux, aborde la diversification des partenaires diplomatiques de la Corée du Sud et sa diplomatie pragmatique afin de revenir en détails sur le concept de « Global Korea », présentant les ambitions globales de Séoul dans des secteurs clés dont la culture, la croissance verte et l’aide au développement.

Ce papier est paru dans le n°34, 2013/2 de la revue Monde Chinois.

 

Source : Asia Centre


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search