Guillaume Carré, « Avant la tempête, la Corée face à la menace japonaise 1530-1590 », 28 février 2020

l’Association Française pour l’Etude de la Corée (AFPEC) est heureuse de vous convier au prochain évènement, 
 
le vendredi 28 février, de 15h à 17h, 
 
à la Maison de l’Asie, 22 avenue du Président Wilson, salon du 1er étage
 
Guillaume Carré (EHESS) viendra présenter son nouvel ouvrage : 
 
 
Entre 1592 et 1598, les armées japonaises tentèrent à deux reprises d’envahir la péninsule coréenne, et déclenchèrent un conflit majeur entre le Japon, la Corée et la Chine, qui pesa lourdement sur le destin de chacun de ces pays au siècle suivant. Les forces terrestres régulières coréennes du royaume de Chosŏn s’avérèrent dans un premier temps incapables d’arrêter la ruée dévastatrice des envahisseurs, et pourtant, elles s’étaient préparées de longue main à une confrontation avec les Japonais. Depuis plus d’un demi-siècle en effet, des incidents avaient alerté les autorités de Chosŏn sur la montée d’un péril japonais à leurs portes, et les avaient poussées à renforcer les défenses du royaume. Les Coréens, confrontés à l’instabilité grandissante de la situation internationale en Asie orientale, à cause de la recrudescence des activités de piraterie et de contrebande en Mer de Chine, envisagèrent donc bien dans la seconde moitié du XVIe siècle l’éventualité d’une agression japonaise de grande ampleur, mais très différente de celle qu’ils durent en fin de compte réellement affronter. Ce livre se propose d’examiner les relations inquiètes que les autorités coréennes entretinrent avec des Japonais au cours du XVIe siècle, une période cruciale pour l’histoire du royaume de Chosŏn qui lui révéla les apories de son système administratif, les carences de son dispositif militaire, et la nécessité de se réformer en profondeur.
 
En espérant vous retrouver nombreuses et nombreux ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.