Prix culturel France Corée 2017

La cérémonie de remise du Prix Culturel France-Corée a eu lieu le lundi 4 juin à 18 heures à l’Ambassade de la République de Corée à Paris. À l’occasion de l’édition 2017, trois prix sont décernés à différents lauréats : Le Festival des 3 Continents de Nantes, Le Festival Corée d’ici de Montpellier, ainsi que Madame Okyang CHAE-DUPORGE, historienne d’art et enseignante de l’histoire de l’art coréen à l’INALCO (Institut national des langues et civilisations orientales, Paris).

© Agence Corée Presse Paris-ACPP

Le Festival des 3 Continents de Nantes a été créé en 1979 avec l’ambition de mieux faire connaître en France les œuvres cinématographiques en provenance d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine. Ce festival international a beaucoup contribué à la notoriété du cinéma coréen en programmant des cinéastes coréens dès le début des années 1980 en France.

Le Festival Corée d’ici de Montpellier consiste en un événement pluridisciplinaire dont la première édition a eu lieu en 2015. Il offre un bel aperçu de la richesse et de la diversité de la culture coréenne à Montpellier grâce à la ténacité et aux efforts déployés par Madame NAM Young-ho, danseuse et chorégraphe habitant cette ville depuis 25 ans.

Quand à Madame Okyang CHAE-DUPORGE, elle a joué un rôle important pour la sensibilisation du public français à l’excellence de l’art coréen à travers ses nombreux ouvrages sur le patrimoine culturel et l’histoire de l’art coréens publiés en France.

Ce prix a été fondé en 1999 à l’initiative de S.E.M. KWON In-hyuk, Ambassadeur de Corée, afin de récompenser les personnalités ou les institutions françaises ou coréennes du monde des arts et de la culture qui contribuent à mieux faire connaître en France la culture coréenne. 60 lauréats ont été récompensés à ce jour depuis 1999. Parmi ceux-ci, on trouve, entre autres, des personnalités très médiatisées telles que le chef d’orchestre Chung Myung-whun, le pianiste Kun Woo Paik, l’artiste équestre Bartabas, la chanteuse de jazz Nah Youn-sun, mais aussi des institutions méritantes telles que la Maison des Cultures du Monde ou la Cinémathèque française. Ont été également récompensés des éditeurs qui ont développé des collections de littérature coréenne, ou bien encore des chercheurs ou traducteurs peu connus du grand public mais qui ont cependant accompli un travail remarquable.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.