Parution du Bulletin n°18 du Réseau des études sur la Corée, avril 2018

Les premiers mois de cette nouvelle année du chien se sont révélés particulièrement fastes pour les études coréennes en France. Il faut tout d’abord noter la moisson de maîtres de conférences qui s’annonce abondante. Car, en sus des trois postes déjà ouverts au concours à Aix-en-Provence, Bordeaux et Paris Diderot, le ministère de l’Enseignement supérieur vient d’octroyer deux postes supplémentaires – et inespérés – à cette dernière université et l’Inalco. Ces recrutements, qui vont s’échelonner sur les deux prochaines années, viennent à point nommé pour répondre à l’afflux croissant des étudiants et renforcer notre réseau d’enseignants-chercheurs.

Le RESCOR continue par ailleurs de faire peau neuve grâce à l’arrivée d’Audrey Rameau en tant que chargée d’études. Sa première tâche, ô combien importante, consiste actuellement à préparer l’Atelier 2018 de notre Réseau avec plusieurs de ses membres. Trois ans après sa dernière édition, ce nouvel Atelier prévu les 13-14 septembre prochain réunira des coréanologues dispersés aux quatre coins du globe pour dresser l’état des études coréennes francophones à mi-parcours de RESCOR 2, notamment via un Livre blanc. Y seront également envisagées les deux prochaines années de notre programme et ses prolongements possibles après 2020.

En attendant cette grand-messe, rappelons que le RESCOR se porte bien. Outre les publications de ses membres et les matériaux pédagogiques qui vont émerger dans les prochains mois, saluons la poursuite du partenariat avec l’université Félix Houphouët Boigny en Côte d’Ivoire – notre collègue Kim Jin-Ok est sur place en cette fin avril – et l’attribution du label « Collex » à la bibliothèquedu Centre de recherches sur la Corée de l’EHESS, grâce au travail effectué depuis plusieurs années par Eun-joo Carré-Na. Il faut encore se réjouir des récentes activités de notre blog : au précieux travail de veille s’ajoute le lancement d’interviews, depuis les éminents sŏnbae jusqu’aux jeunes chercheurs, sans oublier la continuation de nos programmes de bourses dont les fructueux résultats apparaissent régulièrement dans des billets.

Il me reste à vous souhaiter un printemps radieux en compagnie du RESCOR et de son dernier bulletin !

Pierre-Emmanuel ROUX.
Membre du Réseau des études sur la Corée

Maître de conférences à l’UPD


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *