Ouverture de cours de langue coréenne de Licence à l’Institut Supérieur de Management de l’École de Gestion de Saint-Louis du Sénégal

L’Institut Supérieur de Management (ISM) compte actuellement 14 campus sur neuf régions du Sénégal, offrant des cursus de Licences en gestion, droit ainsi que des programmes de Masters en gestion des ressources humaines, planification (économique), finances, gestion de la qualité, marketing, constituant ainsi une école privée tentaculaire de grande dimension. Sur le campus de Saint-Louis du Sénégal ont été ouverts depuis 2018 des cours de langue coréenne, suite à la conclusion d’un accord de partenariat avec l’université Gaston Berger, situé à Saint-Louis, élargissant ainsi son offre de formation sur l’Asie Orientale, grâce à la participation continue d’enseignants de haut niveau.

Photo 1. Vue aérienne de Saint-Louis du Sénégal (source : http://www.saintlouisdusenegal.com/cite-magique/)

Fondé en 1992, l’ISM est aujourd’hui reconnu comme une école de gestion représentative de l’Afrique de l’Ouest. Sur le campus Saint-Louis, les étudiants de pas moins de treize nationalités qui remplissent les salles de cours attestent de l’attractivité de la structure. Parmi les étudiants ayant intégré l’École cette année, on constate la présence d’étudiants issus d’autres pays africains que le Sénégal. En effet, le campus Saint-Louis présente la spécificité de se situer au croisement de l’Afrique du Nord et de l’Ouest. Pour l’année universitaire 2017-2018 ont été ouverts des cours de langue coréenne avec l’ambition de contribuer concrètement à la formation d’étudiants entreprenants, disposant d’un riche bagage culturel, afin qu’ils exercent leurs talents au niveau international.

Photo 2 : Entrée du Campus du Sud de l’ISM Saint-Louis (groupe d’étudiants et leur professeur)

Photo 3 : Groupe 1 des étudiants du département de Gestion réunis sur la terrasse de l’École après le cours de coréen

Les étudiants de première année de Licence de Gestion du Campus Saint-Louis doivent suivre pendant trois ans des cours de coréen obligatoires, au titre de LV3 (3e langue vivante) après le français et l’anglais. Les cours s’organisent en deux groupes à raison de deux heures par semaine. Le projet, en cours de discussion, est d’élever progressivement le nombre d’heures de cours ainsi que d’ouvrir la formation au niveau du Master de Gestion.

Photo 4 et 5 : Cours de coréen suivi par des étudiants de première année du département de Gestion du Campus Saint-Louis

Le programme de formation en langue coréenne du Campus Saint-Louis de l’ISM ne se cantonne pas à améliorer les compétences de compréhension et d’expression en coréen, mais il met l’accent sur le développement des compétences interculturelles par l’acquisition des connaissances de base relatives à la tradition, à la société, la culture et l’histoire moderne de la Corée. À partir d’un certain niveau de compétence linguistique, le projet vise à étendre les compétences de communication à l’histoire de l’économie coréenne, combinant aspects politique et sociaux, dans le but de la maîtrise du coréen des affaires, d’une manière adaptée aux spécificités d’une école de Gestion.

Bien qu’il existe depuis plusieurs années des cours de langue coréenne sur le Campus de Dakar, capitale du Sénégal ; et ce, grâce au soutien de la KOICA (Korean International Coopération Agency), le Campus Saint-Louis présente la caractéristique d’avoir ouvert ses cours de coréen de sa propre initiative, sans financement extérieur et en dehors du cadre d’un quelconque programme de subvention. Animé par un tel esprit volontariste, le Campus Saint-Louis donne aux étudiants la possibilité de participer à des activités variées (entraide, protection de l’environnement, arts, sports – comme le football et le handball -) en s’efforçant de développer leur esprit de solidarité, de créativité et de coopération. C’est sans doute pour cela que les étudiants se montrent particulièrement actifs en cours de langue coréenne et font preuve d’une intarissable curiosité intellectuelle vis-à-vis de la Corée, si bien que le cours se déroule dans une ambiance passionnée. Il n’est pas à douter que ces futurs gestionnaires ont vocation à jouer un rôle d’entraînement en Afrique de l’Ouest, et qu’en se développant comme personnalités internationales à travers leur cours de langue ainsi que sur la base d’une connaissance approfondie de la société et de la culture de la Corée, ils deviendront des acteurs œuvrant comme têtes de ponts dans les échanges entre l’Asie et l’Afrique. En ce sens, la conclusion d’une convention d’échanges avec l’université féminine sud-coréenne de Sookmyung constitue un premier pas.

Plus que tout, nous espérons que la présente formation proposée dans une perspective interculturelle servira de tremplin aux étudiants de Saint-Louis pour leur développement personnel et professionnel afin qu’ils soient par la suite en mesure de contribuer à un futur positif de plusieurs communautés, à commencer par le Sénégal.

Saint-Louis du Sénégal, mars 2018

Jeong Yeojin, enseignante de coréen à l’ISM Saint-Louis
Ancienne maître de langue à l’université Paris Diderot – Paris 7

Pour le Réseau des Études sur la Corée

Cet article se trouve aussi dans les Ressources numériques de notre site


1 réponse

  1. Youssou dit :

    Une belle initiative à dupliquer plus largement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.