« Corée, soixante ans de divisions »

Editions Eska, Collection « Monde chinois » N° 34, septembre 2013, 162 pages

Résumé

Il y a soixante ans, au coeur de l’été 1953, la péninsule coréenne voyait un terrible conflit fratricide de trois ans, d’une violence inouïe, qui vit pour la première – et jusqu’à présent unique – fois l’ONU officiellement en guerre, se terminer par un armistice aux allures de statu quo, qui ne faisait que confirmer les trajectoires différentes prises par Pyongyang et Séoul, et une ligne frontalière artificielle et imposée par les affres de la géopolitique. Soixante ans d’une paix fragile, que l’absence d’un traité de paix officiel ne fait qu’illustrer, et que des anicroches sporadiques mais, en comparaison avec d’autres zones sous tension, fréquentes, mettent constamment à l’épreuve. Soixante ans de tensions, de suspicion, d’espionnage et de désinformation, en marge d’une Guerre froide qui semble jouer ici les prolongations, deux décennies après l’éclatement de l’URSS et la fin de la bipolarité. Soixante ans de divergences, mais aussi de différences, qui semblent avoir creusé un tel écart entre les deux pays que les perspectives de réunification, pourtant rêvées de part et d’autre, sonnent comme un véritable défi.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search