Frederic OJARDIAS, « Les Sud-Coréens »

« Les Sud-Coréens » par Frederic OJARDIAS
Ateliers Henry Dougier, collection Lignes de vie d’un peuple, octobre 2017, 144 pages

ISBN 979-10-312-0344-7

Présentation de l’éditeur

Les Coréens sont un peuple durci par le feu : les générations les plus âgées ont connu l’épouvantable colonisation japonaise, la dévastatrice guerre de Corée, une division dont les ravages se font toujours sentir, la misère noire de l’après-guerre, et enfin un développement au pas de charge qui a brisé les anciens liens familiaux et communautaires, sans en créer de nouveaux. Pourtant, la Corée garde un optimisme, un entrain, et une endurance qui forcent l’admiration.

Les Coréens sont durs au mal, travailleurs, pragmatiques. Leur fort confucianisme les a rendus hypersensibles à la hiérarchie, au regard d’autrui, à l’importance du statut social. Ce qui explique aussi la nécessité de relâcher la pression : ils aiment boire, faire la fête, chanter et s’enivrer – comme tout le monde. Ils sont un peuple épris de spiritualité : bouddhisme, catholicisme, et protestantisme évangélique cohabitent sans trop de heurts – souvent au sein d’une même famille –, le tout sur fond des croyances chamaniques toujours très vivantes même si cachées, et constitutives de l’identité coréenne. Autant d’aspirations spirituelles profondes qui coexistent paradoxalement avec un puissant matérialisme.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *