Publication : Cipango n° 17 : La péninsule retrouvée

 

La péninsule retrouvée
Quand le Japon réintègre la Corée dans sa vision de l’histoire

 

Date de publication : 2012
ISBN : 978-2-85831-195-8
Année 2010
317 p.

Ce numéro de Cipango, qui est à nouveau livré avec un certain retard, a été préparé à l’heure du centenaire de l’annexion de la Corée par le Japon (1910-2010), dans un contexte difficile où l’examen de l’empire colonial est souvent associé à la question, pourtant distincte, de la mémoire de la guerre, de ses crimes et de leur reconnaissance.
Au risque de prendre le contre-pied, ce n’est toutefois pas dans ce cadre que se situe la présente livraison. Non que nous nous défaussions : le Japon du fait colonial fera l’objet d’un traitement particulier dans le Cipango à venir. Mais pour l’heure, nous souhaitions aborder le rôle séminal qu’a pu jouer la Corée, à la fois concrètement dans l’histoire japonaise, mais également intellectuellement, dans la formulation de la pensée historique au Japon ces dernières années. La péninsule perdant sa nature de territoire colonial périphérique et suborné a été, en effet, peu à peu redécouverte ces dernières décennies comme partenaire de l’archipel dans une histoire commune. La Corée joue ainsi pour le Japon contemporain le rôle de premier point de décentrage, lorsque celui-ci cherche à échapper à des logiques strictement insulaires. Notre dossier veut montrer la Corée comme lieu provoquant une dynamique stimulant et renouvelant l’histoire japonaise, dans ses dimensions économique, intellectuelle et scientifique.

Éditorial
Jean-Michel Butel, Laurent Nespoulous

Contes d’argent et de cendres – L’argent entre Japon et Corée au XVIe siècle
Guillaume Carré

Conversation au fil du pinceau entre lettrés de l’archipel et de la péninsule :
Arai Hakuseki et les envoyés coréens à Edo en 1711.
Vincent Grépinet

Kokan hitsudan – Conversation au fil du pinceau à Edo avec les envoyés coréens
traduit par Vincent Grépinet

« L’écriture des dieux » : Hirata Atsutane et l’écriture coréenne – De la nécessité d’une écriture autochtone de haute qualité à l’aube de la modernité
François Macé

Reconstruire une identité nationale : Les études d’anthropologie physique dans le Japon post-colonial (1945-2000)
Arnaud Nanta

Le débat sur l’Histoire de Shôwa et le Japon de 1955. Vers un nouveau sens du savoir historique
Tristan Brunet

Hommage

In Memoriam Chalmers Johnson (1931-2010)
Le Japon comme « État développeur » et le défi au consensus néolibéral
J.A.A Stockwin

Notes de lecture

Jacqueline Pigeot, Michiyuki-bun, Poétique de l’itinéraire dans la littérature du Japon ancien
Par Sylvie Brosseau

Cécile Sakai & Daniel Struve, Regards sur la métaphore, entre Orient et Occident
Par Marianne Simon-Oikawa

Stanca Scholz-Cionca & Christopher Balme, <I<NO i Theatre< Transversal>
Par Jean-Jacques Tschudin

Jean-Noël Robert, La Centurie du Lotus, Poèmes de Jien (1155-1225) sur le Sutra du Lotus
Ishikawa Hajime & Yamamoto Hajime, Shugyoku shu (jo)
Par Michel Vieillard-Baron

Gérard Martzel, Les Grandes Lecture d’été – Un pas vers le théâtre No
Par Pascal Griolet

Annie Renonciat et Marianne Simon-Oikawa, La Pédagogie par l’image en France et au Japon
Par Christian Galan

 

Source : INALCO 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search