Parution du Bulletin n°9 du Réseau des Études sur la Corée, janvier 2016

Bulletin9

En ce début d’année 2016, année du Singe, le Réseau des Études sur la Corée (RESCOR) souhaite une année joyeuse et dynamique, porteuse de nombreux fruits, à tous les participants de notre réseau, aux étudiants et à tous ceux qui s’intéressent à la Corée, aux Corées et aux identités coréennes multiples !

Le Réseau est encore en période de transition, mettant la dernière main à l’ultime rapport d’activités qu’il doit remettre au Korean Studies Promotion Service (KSPS) en mars, et faisant peau neuve en renouvelant partiellement son équipe et en élargissant considérablement ses membres fondateurs à l’ensemble des enseignants chercheurs des trois établissements fondateurs (UPD, INALCO, EHESS) pour la mise en route de la seconde vague de son programme dont le terme est prévu en 2020. Le RESCOR 2 s’est donné pour ambition de consolider et d’élargir son réseau, de rendre son blog (carnet de recherche) et son site plus utiles encore en y étoffant les fonctionnalités et en les nourrissant de nouveaux documents. Pendant cinq nouvelles années, il s’est aussi engagé à contribuer à l’émergence d’une nouvelle génération de spécialistes d’études sur la Corée en langue française. C’est dire si l’effort portera sur le soutien aux étudiants prometteurs, dans leur parcours de formation et de recherche, pendant leur master et après l’obtention de la thèse de doctorat. Une telle dynamique est rendue possible par la forte demande sociale en matière de connaissances et d’expertise « coréanologiques », et par des perspectives de créations de postes dans l’enseignement supérieur et la recherche, en France, mais aussi à l’étranger. L’horizon des possibilités de collaborations internationales s’est élargi grâce à l’atelier final organisé à Paris en septembre 2015 qui a révélé que nous constituons déjà un réseau à taille humaine et à fort potentiel. D’ailleurs, le nombre de connexions sur le site, en provenance de Côte d’Ivoire, nous suggère que les premiers fruits de l’atelier sont déjà palpables. C’est fort de cette expérience que nous participerons à la rencontre des autres universités européennes soutenues par le KSPS, organisée en février à l’université de Turku en Finlande. En cette nouvelle année pleine de promesses, empruntons au singe tutélaire son énergie, son audace, mais aussi son élégance et sa pointe de fantaisie pour inventer le réseau collaboratif susceptible de nous aider tous à avancer ensemble.

Yannick BRUNETON
Responsable du Réseau des Études sur la Corée

Vous pouvez télécharger le bulletin n°9 du Réseau des Études sur la Corée.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *