Parution du Bulletin n°8 du Réseau des Études sur la Corée, octobre 2015

Bulletin 8

« Manse » (만세 萬世) ! Toute l’équipe du Réseau des Études sur la Corée (RESCOR) est heureuse de vous informer que le Korean Studies Promotion Service (KSPS) de l’Académie des Études coréennes (AKS) a retenu la candidature du Réseau pour poursuivre ses activités dans le cadre d’un nouveau programme de cinq ans (2015-2020) ! Début juillet, en effet, le Réseau avait déposé une candidature de prolongation sur le site web du KSPS avec comme nouvel objectif affiché de « former la nouvelle génération de spécialistes francophones de la Corée » en s’appuyant sur le réseau collaboratif patiemment construit depuis 2010, ainsi que sur les outils en place qui ne demandent qu’à se développer au profit de tous ceux qui travaillent sur la (les) Corée(s). Le Réseau connaît donc son « nouveau printemps », renforcé par la sève d’une équipe consolidée et élargie à tous les enseignants titulaires des établissements fondateurs du Consortium : initialement constituée de quatre personnes, elle compte désormais onze membres ! La montée en puissance du Réseau est le signe visible de son enracinement dans les pratiques de la communauté francophone des coréanalogues de la planète. Sans tomber dans une emphase hors de propos, il faut se réjouir du succès du dernier Atelier – de ce qu’il convient à présent d’appeler RESCOR 1 – qui s’est tenu les 7 et 8 septembre dernier dans la salle des Thèses de l’université Paris Diderot. L’atelier international « Études coréennes : nouveaux enjeux, nouvelles frontières », organisé par Alain DELISSEN et l’équipe du Réseau, a constitué en effet un événement en réunissant pour la première fois les spécialistes francophones des Études coréennes présents dans la plupart des continents : Europe, Afrique, Amérique et Asie, soit une cinquantaine de participants. Des représentants des établissements du Consortium, ainsi que de la francophonie universitaire (AUF) ont honoré de leur présence cette première mondiale. Dialogue et échanges furent les maîtres mots de cet atelier, qui a permis de constater que la « francophonie », qui nous réunissait et nous unissait, n’était pas un problème, mais bien plutôt un précieux vecteur de lien et d’identité. Nous ne manquerons pas de faire un compte rendu de ces journées mémorables, et de vous présenter les personnalités (et leurs institutions de rattachement) entrées à cette occasion dans le réseau. Plus que jamais, le Réseau des Études sur la Corée compte sur la participation des spécialistes, étudiants, ainsi que celle de toutes les personnes intéressées pour faire vivre cet espace d’échanges qui, loin d’être une finalité en lui-même, nous paraît légitime et utile pour développer les études sur la Corée en langue française.

Longue vie au RESCOR 2 !

Yannick BRUNETON
Responsable du Réseau des Études sur la Corée

Vous pouvez télécharger le bulletin n°8 du Réseau des Études sur la Corée.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *