Le quartier de Singongdŏk-tong en 2010 : de nouvelles rénovations (Séoul, 2000)

 large

[Cette] photo prise en 2010 montre de nouvelles transformations, encore plus profondes : les immeubles aux toits rouges d’un premier îlot rénové qui dominait de sa masse d’autres quartiers dégradés […] apparaissent désormais comme « nanifiés » par les tours collectives de grande hauteur construites à la fin de la décennie. Bien que des différences importantes en termes de filière de production, de conception, de contenu social et d’image distinguent le premier complexe résidentiel de ces tours collectives plus récentes et plus luxueuses, les espaces publics de proximité relèvent de la même logique de conception d’équipement adaptés aux populations résidentes : soit des espaces ouverts créés pour cette fonction, comme les terrains de jeu pour enfants, parfois agrémentés de jeux d’eau pour les plus récents ; soit des espaces communs fermés comme la maison des personnes âgées. A cela s’ajoutent les clubs divers fréquentés par les femmes résidentes des grands ensembles (club de sport, de danse traditionnelle, de musique, etc.).

Photo et descriptif de Valérie Gelézeau, Le quartier de Singongdŏk-tong en 2010 : de nouvelles rénovations (Séoul, 2000),
https://medihal.archives-ouvertes.fr/medihal-01181114

Lire

Valérie Gelézeau, « Séoul : la transition « sur le vif » des espaces publics de proximité (1995-2010) », EchoGéo [En ligne], n°21, 2012, mis en ligne le 10 octobre 2012.

URL : http://echogeo.revues.org/13055 ; DOI : 10.4000/echogeo.13055

Voir aussi

Valérie Gelézeau, « Streets and open Spaces in Seoul (1995-2010). A Cultural and Geographical View of Local Neighborhoods”, in KIM HAN Kyung Koo (ed), 2014, Seoul, Seoul, Seoul. Hollym, KNCU-Korean Studies Series, p. 163-182. [https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01174275]

 

Et aussi

Le quartier de Singongdŏk-tong après une opération rénovation urbaine (Séoul, 2000)
http://ccj.hypotheses.org/11576

L’usage semi-privé d’une impasse dans le «labyrinthe» des ruelles à Singondŏk-tong (Séoul, 1996)
http://ccj.hypotheses.org/11579

Le périmètre de rénovation de Singondŏk-tong (Séoul, 1996)
http://ccj.hypotheses.org/11577

 

Source : Carnets Chine, Corée, Japon

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *