Ouvrage : Voyage en Corée septentrionale

bret

Voyage en Corée septentrionale
par Eusèbe Bret des Missions étrangères de Paris
Édition préparée par Francis Macouin

Eusèbe Bret, Voyage en Corée septentrionale, collection : Fleuve Jaune, éditions Findakly, 2015.

 

À la fin du XIXe siècle, la curiosité éclairée des voyageurs des Lumières appartient au passé. Ni explorateur, ni savant, Eusèbe Bret est missionnaire : il est envoyé en Corée pour propager la foi catholique et convertir la population locale.

Il le fait sans états d’âme, certain du bien-fondé d’une mission qui de surcroît bénéficie de la protection de l’État français. En effet, le Second Empire puis la IIIe République, soutiennent activement l’entreprise missionnaire catholique, dans le cadre d’une politique d’expansion coloniale.

Se prévalant du traité franco-coréen de 1886, Eusèbe Bret, prêtre de la paroisse de Wonsan entreprend, en décembre 1897, une tournée pastorale dans le Nord de la Corée par mer et par terre jusqu’à Hoeryong et le fleuve Touman qui marque la frontière avec la Mandchourie.

Soucieux de complaire au lectorat de la Revue des Missions catholiques éditée à Lyon, E. Bret raconte des aventures de voyage hautes en couleurs. Le prêtre, à ses dires, y fait preuve d’une dextérité de combattant face à l’hostilité des « païens » et affronte les fonctionnaires confucéens avec la superbe d’un conquérant. Tout au long du récit, les Coréens sont perçus au travers d’un prisme qui les réduit aux seuls rôles de « fidèles fantomatiques » ou de « barbares hostiles ».

 

Voyage en Corée septentrionale


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *