Soutenance de thèse de Hun Hee CHO, 6 juillet 2015

Chers collègues,

Je suis ravi de vous convier à ma soutenance de thèse de géographie qui aura lieu le lundi 6 juillet de 14 h à 17 h à l’Université Paris 8 : Salle des thèses, Espace Deleuze, Bâtiment A, 1er étage (face à l’Amphi A2), voir le plan d’accès.

Mon travail de recherche, que j’ai effectué sous la direction de Nathalie Lemarchand, s’intitule : « Commerce et espaces marchands dans les villes sud-coréennes : les centres commerciaux verticaux ».

 

Au plaisir de vous trouver le 6 juillet à Paris 8 à 14 h !

Membre du Jury :

Mme Nathalie Lemarchand (Directrice de thèse)

M. René-Paul Desse (Rapporteur)

Mme Valérie Gelézeau (Rapporteur)

Mme Natacha Aveline (Présidente)
 

En voici le résumé :

Pleinement intégrés dans les tissus urbains, les centres commerciaux verticaux se multiplient sous une forme variée sur le territoire sud-coréen depuis les années 1990. Un grand équipement urbain multifonctionnel, affichant une verticalité spatiale, présente une pluralité de comportements des consommateurs. La recherche s’interroge sur les principaux aspects de l’articulation entre le commerce et la ville et démontre comment interagissent la transformation de la société et la mutation des espaces marchands. L’hypothèse centrale est que d’une part ces nouveaux lieux marchands soient formés à partir du contexte local et que d’autre part ces lieux participeraient à une production urbaine spécifique et contribueraient ainsi à une recomposition sociale singulière. Dans ce cadre, la recherche interroge l’histoire locale, les conditions sociales, économiques, juridiques et culturelles comme matrice principale et s’appuie sur l’exemple des centres commerciaux verticaux à Séoul. À travers l’analyse géographique, la recherche aborde trois questions majeures : formes, dynamiques et pratiques urbaines qu’induisent ces lieux marchands. Les interrogations reposent aussi sur la variation des échelles d’analyse : villes, quartiers, lieu marchand et individu. Prenant l’architecture commerciale comme angle d’analyse, la recherche apporte un nouvel éclairage pour comprendre la morphologie actuelle de Séoul et aussi pour évaluer dans quelle mesure un tel équipement urbain peut contribuer à réinventer la ville. La thèse ouvre également une nouvelle perspective sur la circulation des modèles commerciaux dans le contexte de mondialisation actuelle et sur la verticalisation des espaces urbains.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *