Parution du Bulletin n°16 du Réseau des études sur la Corée, octobre 2017

Parallèlement à la reprise des cours, des activités scientifiques se succèdent depuis un mois et nous avons déjà pu assister à plusieurs de ces événements, particulièrement ambitieux tant par l’ampleur transversale des sujets traités que par la diversité des profils des intervenants. C’était le cas du workshop « Religious Mobilities in Asia: New Networks for New Religious Spaces? » (11-12 septembre), de l’atelier « Approches trans-disciplinaires de la ville et de l’architecture. Regards croisés franco-coréens » (10 octobre) et des conférences dans le cadre de « Kaesong, une belle endormie : patrimoine et patrimonialisation d’une capitale de la Corée » (11 septembre). D’autres rencontres passionnantes continueront à être annoncées sur le blog du Réseau des études sur la Corée (RESCOR), en plus du nouveau programme des séminaires EHESS sur la Corée désormais disponible en ligne.

Vous pourrez également découvrir sur le site quelques retours de terrain à la fois sympathiques et instructifs rédigés par des étudiants dont certains ont bénéficié d’une bourse du RESCOR, ainsi que les derniers billets de Julia Poder qui vient de terminer son stage au sein du Réseau.

Toute l’équipe entre en préparation d’un colloque international qui devra réunir en septembre 2018 les spécialistes des études coréennes en langue française. Il s’agit de renouveler l’expérience de 2015 qui avait suscité des réflexions fructueuses et des échanges solides et durables.

Côté culture, rappelons que l’exposition « Lee Ungno, l’homme des foules » au musée Cernuschi dure jusqu’au 19 novembre. Plusieurs conférences ont déjà eu lieu dans ce musée sur l’artiste et sur la Corée de manière générale. L’INALCO a de son côté invité le 3 octobre Eunjung Chung McGillis, doctorante en l’histoire de l’art à l’université d’Ottawa. C’est aussi à l’INALCO que Kim Seung-hee, poétesse et professeur émérite à l’université Sogang, viendra donner le 7 novembre deux conférences sur la littérature coréenne. Enfin, la rentrée littéraire de cette année a été marquée entre autres parutions par Leçons de grec de Han Kang dont deux autres titres avaient déjà été traduits en français et qui compte désormais de nombreux fidèles parmi les lecteurs français. L’ouvrage est en lice pour le prix Médicis du roman étranger. Le résultat sera annoncé début novembre.

JEONG Eun-Jin
Membre du Réseau des études sur la Corée

Maîtresse de conférences à l’INALCO


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *