Thomas GAUTIER, Compte-rendu de terrain suite à l’attribution de la bourse SNUAC (Seoul National University Asia Center), 28 juin – 28 juillet 2017

J’ai eu la chance de participer au programme d’été de l’université nationale de Séoul du 28 juin au 28 juillet 2017 grâce à la bourse d’étude SNUAC (Seoul National University Asia Center). Ce compte rendu vise à fournir des informations utiles pour les futur(e)s étudiant(e)s qui participeront à ce programme ou à encourager celles et ceux qui hésiteraient encore. Pour toute question de détail ou information complémentaire, n’hésitez pas à m’envoyer un message, je vous répondrai avec plaisir (tomagtr@gmail.com).

1) Préparation du séjour

Tous les tarifs concernent l’année 2017

La première étape a consisté à créer un compte personnel sur le site de l’université afin de postuler pour le programme. Une fois reçue la confirmation d’admission par mail, vous devez renseigner diverses informations de base (email, adresse, numéro de passeport, université d’origine, spécialité). Si le début du processus est automatique, le reste se fait par échanges de mails directement avec le personnel administratif de l’université. A ce propos, notez qu’il sera parfois nécessaire d’envoyer deux copies d’un même email : une pour le personnel de SNU ISI et une autre pour SNUAC (si vous êtes bénéficiaire de la bourse). Il est important de préciser le plus tôt possible que vous êtes bénéficiaire de la bourse et dépendez de SNUAC, cela vous évitera la confusion et les doublons dans les procédures.

Deux types de logements sont disponibles, au dortoir à l’université ou dans un appartement en dehors de l’université (voir partie b). Un grand choix de cours est proposé pour ce programme intensif occupant trois plages horaires (9h-12h / 13h-16h / 16h-18h, cette dernière étant réservée aux cours de coréen). Il vous sera proposé de participer aux field trips (payants – 260$, non pris en charge par la bourse SNUAC, voir partie d). Les cours, le logement, l’inscription et une somme pouvant atteindre 700€ pour l’achat du billet d’avion sont pris en charge par la bourse. Si vous ne participez pas aux field trips, vous n’aurez à payer que la différence pour le billet d’avion (le paiement se fait en espèces une fois sur place).

La procédure pour le billet d’avion est la suivante : cherchez le billet qui vous convient sur internet puis envoyez la capture d’écran de la page web avec le nom de la compagnie aérienne, le numéro et les heures de vol par email à votre contact SNUAC. Un mail vous sera renvoyé pour confirmer le vol et le prix, puis SNUAC fera la réservation et vous enverra le billet électronique. Le personnel, toujours disponible et réactif, a rendu l’ensemble de la procédure fluide et simple.

Une fois cette étape franchie, la totalité des échanges se fait en anglais (organisation, emails, cours etc.). Il est donc nécessaire pour la réussite de votre séjour d’avoir un très bon niveau d’anglais. Assurez-vous d’être ajouté au groupe facebook de la promotion afin de recevoir toutes les informations complémentaires concernant le séjour, les activités, les informations de dernière minute etc., cela vous permettra également d’entrer en contact avec les autres étudiants.

Concernant les transferts d’argent : si vous décidez de participer aux field trips, le paiement vous sera demandé en avance, via transfert bancaire. La Corée du Sud ainsi que de nombreux autres pays non européens n’utilisent pas le système IBAN, seulement le système SWIFT, ce qui constitue un obstacle de taille. SNU ne vous communiquera qu’un numéro SWIFT et l’adresse de sa banque. Le problème est que la majorité des banques françaises (Société Générale, par exemple) refuseront catégoriquement de faire le transfert sans plus d’informations. Pour ma part, après deux semaines d’âpres négociations, de demandes d’informations complémentaires à SNU, à la Société Générale et une multitude d’appels téléphoniques à divers conseillers, le paiement s’est soldé par un échec. Je n’ai hélas pas de solution à proposer, mais conseillerais d’être vigilant et de s’adresser directement au centre financier de votre banque, les autres interlocuteurs n’acceptant pas de croire que la Corée du Sud (au même titre que les USA, le Canada, la totalité de l’Asie, l’Australie etc.) utilisait un autre système que la codification IBAN.

Pour votre carte de crédit, prévenez votre banque par mail de vos dates de voyages afin que les transactions puissent s’effectuer sans encombre une fois sur place. En Corée, privilégiez les distributeurs internationaux (Global ATM).

Enfin, peu avant votre départ, SNU vous enverra un guide de départ complet où vous trouverez les réponses aux questions pratiques les plus fréquentes : comment rejoindre la fac depuis l’aéroport, qui contacter en arrivant, quelle est la date de la cérémonie d’ouverture, quels sont les numéros d’urgences, comment est le climat en Corée etc.

2) Le séjour

Portail principal de l’université nationale de Séoul

En arrivant à l’aéroport, il suffit de prendre le “Limousine Bus” comme indiqué sur votre guide de départ. Celui-ci relie directement l’aéroport et l’université (pour seulement 16,000₩). Une fois à l’université, un minibus vous attendra pour vous conduire au dortoir, là les RA (Resident Advisor) prendront votre caution pour la chambre (en espèces : 50,000₩) et vous donneront votre pass. Je suis arrivé le 26 juin, le 27 se tenaient la cérémonie d’ouverture et la visite guidée du campus, les cours commençaient le 28. La dernière journée de cours et la cérémonie de clôture ont eu lieu le 28 juillet, le check-out du dortoir et le départ le 29. Un Global ATM est disponible au centre de la fac (Batiment 109 Jahayon pond). Une carte de l’université ainsi que le Program Handbook vous seront donnés à votre arrivée.

Concernant vos déplacements dans Séoul, la T-money card vous servira de moyen de paiement. Il vous suffit d’en acheter une dans n’importe quelle station de métro, aux distributeurs automatiques, puis de la recharger à ces mêmes machines.

a) Les cours

Trente cours différents sont disponibles à la SNU, allant de l’économie à la chimie en passant par la musique traditionnelle. La totalité des cours est en anglais et les professeurs viennent d’un grand nombre d’universités. J’ai choisi North Korean Politics and Society en premier cours, Globalization, War, and the Economy en deuxième cours et bien sûr Langue coréenne. Les journées de cours (lundi, mercredi, jeudi) durent de 9h à 18h avec 1h de pause déjeuner de 12h à 13h. Les cours étaient d’une très grande qualité et assez intensifs. Le cours sur la Corée du Nord en particulier, nécessitait, dès la première semaine, la lecture de près de 300 pages provenant d’une sélection d’articles ou de chapitres de livres. Il est donc important de choisir des cours qui vous motivent (la quantité de travail varie beaucoup d’un cours à l’autre). Deux examens sont prévus (mid term et final term), le type d’examen change selon les cours allant du QCM (Questions à Choix Multiples) à la dissertation. J’ai également eu un rapport et un exposé à présenter à toute la classe.

Durant les trois premiers jours, il est possible de changer de cours en allant simplement au bureau prévu à cet effet.

Pour le cours de coréen, un test de placement dès la première séance vous situe dans l’un des six niveaux (6ème étant le plus avancé). J’ai été placé dans le niveau 2 et il m’a ensuite été proposé de passer dans le niveau 3. Le livre utilisé, Active Korean, est clair et pratique. Les cours de langue, bien que sérieux et intéressants, ne sont cependant pas l’objectif premier de SNU ISI (six heures par semaine contre deux fois neuf heures pour les autres matières). Hélas, lors de mon séjour, en plein milieu du programme (au bout de deux semaines), le professeur de langue a été remplacé. J’avoue ne pas avoir compris cette décision qui a entraîné quelques confusions et répétitions dans le cours. Mais ce fût le seul “point négatif” de ce cours de langue.

En complément des deux examens principaux, des mini-tests sont régulièrement organisés durant le cours de langue.

Il faut noter que les TA (Teacher Assistant) sont toujours disponibles pour nous accompagner. Ils répondent rapidement à nos questions et sont là pour nous aider à résoudre le moindre problème.

b) Le dortoir

Vue depuis ma chambre au dortoir

Les chambres sont partagées par deux étudiants et sont confortables. A mon arrivée, j’ai eu la surprise de découvrir que toutes les installations étaient neuves. Une cuisine est à disposition à chaque étage et l’ambiance de la vie en communauté est très agréable pour un mois. Grâce au pass vous pouvez circuler librement sans restriction d’horaire. Le dortoir se situe directement sur le campus, à 5 minutes à pieds des divers bâtiments de cours. Les appartements, quant à eux, sont situés plus en ville, à 20 minutes de bus de la fac. Cependant, comptez 45 minutes le matin à cause de la circulation.

Il semble plus facile de faire connaissance et lier des amitiés en vivant dans l’enceinte du dortoir, en se croisant pour aller manger, boire un verre ou tout simplement en assistant à l’improviste à la projection d’un film. L’ambiance au dortoir et tout au long du programme était particulièrement bonne, les RA (Resident Advisor) étaient toujours disponibles si nous avions des questions ou des problèmes. Je vous conseille seulement d’apporter votre propre coussin (si vous n’êtes pas adepte des oreillers très fermes). Un convenience store, des cafés, des restaurants et des restaurants universitaires sont disponibles au pied du dortoir. La laverie est gratuite et se situe au rez-de-chaussée (seule la lessive n’est pas fournie).

Les derniers bus pour rentrer à l’université partent vers minuit et demi. Prendre le taxi ne coûte pas très cher (surtout à plusieurs). Pour rentrer à pied depuis Nakseongdae, prévoyez entre 30 et 40 minutes de marche.

c) Le campus

Le campus depuis l’Asia Center

Le campus se trouve dans le quartier de Gwanak, au sud de Séoul dans les montagnes. L’ensemble du campus est neuf ou a été rénové récemment. Il est très arboré. Il est possible de faire de la randonnée autour (sur la montagne Gwanak). Une navette gratuite circule à travers le campus pour rejoindre les bâtiments les plus éloignés. Plus de 30 restaurants, cafés, restaurants universitaires parsèment le campus, ainsi que des convenience stores, des banques, des salles de sports, une poste etc. Il est assez simple de se repérer, tous les bâtiments ayant un numéro inscrit sur leur façade. Garder sur soi un plan du campus peut toutefois s’avérer très utile.

Il est un peu risqué de tenter de déjeuner à l’extérieur du campus pour revenir à temps pour le cours suivant. Le campus est grand et une heure de pause se révèle finalement assez court. Le bus 02, 5511 et 5513 vont directement en ville, de là il est possible de prendre la ligne 2 de métro (pratiquement toutes les indications dans le métro sont en anglais).

La carte d’étudiant de SNU vous permet d’avoir accès à la bibliothèque, vous ne pourrez cependant pas emprunter des livres, seulement les consulter sur place. Le wifi est disponible dans n’importe quel bâtiment de l’université et parfois à l’extérieur.

Jahayon pond, au centre de l’université

d) Les activités

Les field trips proposés avaient lieu tous les vendredis, le point de rendez-vous était toujours au dortoir pour prendre un bus ensemble. Au programme, une comédie musicale, un voyage à la DMZ, une soirée croisière sur la rivière Han et un match de baseball professionnel.

Pour les raisons évoquées plus haut je n’ai pas pu participer aux field trips, cependant le SNUAC avait ses propres évènements, à commencer par des rencontres avec des étudiants coréens de SNU. Nous avons également assisté à un match de baseball, et fait plusieurs repas ensemble. A travers ces activités où les échanges se faisaient exclusivement en coréen, SNUAC s’adressait aux étudiants en langue et visait à promouvoir l’enseignement du coréen à l’étranger.

Les RA du dortoir ont également organisé, à leur initiative, un pique-nique et une soirée à thème en projetant un film d’horreur. Les activités non programmées par l’université s’organisent régulièrement entre les étudiants du campus via le groupe facebook dédié.

***

SNU ISI a représenté pour moi une expérience incroyable que je recommande à tous les étudiants, en particulier s’ils peuvent profiter de l’opportunité unique proposée par SNUAC. Il est important de garder à l’esprit que SNU ISI n’est pas un stage de langue, les cours de langues ne sont pas l’objectif principal. Durant le séjour, entre les cours et le dortoir, 80% des interactions se faisaient en anglais. Il serait toutefois dommage de ne pas saisir cette opportunité de partir étudier à Seoul National University, tant pour la qualité des cours proposés que pour les contacts à établir avec des professeurs et des étudiants du monde entier.

Je suis une fois de plus profondément reconnaissant envers Seoul National University Asia Center de m’avoir accordé cette bourse d’étude, envers mon professeur, M. Stéphane Couralet ici à l’Université Bordeaux Montaigne de m’avoir proposé de participer à ce programme ainsi qu’à Seoul National University de nous avoir accueillis dans de si bonnes conditions.

Thomas Gautier
Etudiant en DU2 à l’université Bordeaux Montaigne,
Boursier SNUAC en 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *